Les Alpes du Sud, le col de Turini

Du 14 au 16 mai 2016

Publié par Dominique Weiland le | Partager sur | | Google+

Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud Alpes du Sud

14 motos et 21 motards se retrouvent pour cette nouvelle balade en direction du Sud. le ciel est un peu gris et le passage du Col de la République se fait dans le brouillard et dans la fraîcheur matinale mais dès notre arrivée dans la vallée du Rhône, les choses s’arrangent et il fait meilleur. Nous profitons de la pause petit déjeuner à Lapeyrouse-Mornay pour rejoindre le reste de la troupe, le groupe est maintenant au complet et ce sont donc 19 motos et 30 motards qui participent à cette sortie. Nous empruntons la Route Napoléon depuis Grenoble, le temps est idéal pour rouler et nous en profitons pour faire de petites pauses avant d’arriver à Gap pour le pique-nique. Direction Savines en contournant le barrage de Serre-Ponçon, puis nous faisons un arrêt au belvédère de Sauze pour admirer le paysage et direction Barcelonnette. Nous nous dirigeons vers le Col de la Cayolle par une route sinueuse nous offrant de magnifiques paysages et où nous croisons de belles marmottes. Au sommet du col, nous trouvons des murs de neige de chaque côté de la route et la descente se fait sous la pluie, direction Guillaumes puis les Gorges de Daluis. Nous longeons le lac de Ste Croix pour arriver à Castellane et direction Grasse. C’est par une petite route au travers des Gorges du Loup que nous arrivons au camping, après un peu plus de 500 kms de route, pour un repos bien mérité. Accueil très sympa au camping des Rives du Loup : verre de bienvenue suivi d’un bon repas; blagues et rires fusent pour oublier la fatigue de la journée. Nous profitons de l’occasion pour fêter les 60 ans de notre ami Patrick. Après une nuit réparatrice, nous reprenons la route. Circuit physique mais sensationnel, nous passons de villages en villages par de petites routes étroites et sinueuses. Après le Col de Braus, tout aussi tournoyant, nous arrivons à Sospel pour la pause de midi. Après avoir repris des forces, nous nous attaquons au Col de Turini; la première partie est un peu ombragée et les lacets serrés s’enchaînent les uns après les autres. Nous croisons un renard et, plus haut, ce sont des biches qui traversent la route à notre arrivée apportant un peu plus de saveur à ce circuit formidable. Petite pause au sommet, séance photos puis descente toujours aussi majestueuse: virages serrés, lacets et direction la vallée de la Vésubie. De cols en sommets, de vallées en virages, nous admirons les villages médiévaux perchés du Mercantour et faisons une petite pause à Breuil. Nous repartons par les Gorges du Cians; chacun roule à sa main pour faire des photos et admirer le paysage; les décors et les couleurs sont merveilleux. C’es en passant par Carros que nous retrouvons notre point de chute après 300 kms de virages et lacets au milieu de sites grandioses et majestueux. Dernier jour: nous partons à 09 H 15 vers Grasse pour rejoindre Castellane par la RD85. Réservoirs pleins, nous reprenons la route. Après un arrêt à Mallemoisson, nous poursuivons vers Laragne Monteglin. La route est belle, large et sinueuse, ce qui nous change des jours précédents. C’est à Nyons que nous faisons une petite pause pour un arrêt boissons. Nous rejoignons Montélimar et empruntons un bout d’autoroute avant de faire un arrêt pour un complément d’essence; les groupes se séparent et nous quittons les amis de la région lyonnaise. Pour les Foréziens, nous quittons le « grand ruban » à Chanas et remontons par la RD82 jusqu’à St-Etienne avant de nous séparer. Le week-end s’est très bien passé : aucun incident, aucune erreur de circuit; tout le monde est fatigué mais ravi et prêt pour de nouvelles aventures. Durant ces trois jours, nous aurons parcouru près de 1300 kms

  tous les groupes se ressources avant de repartir cet après-midi pour une nouvelle distribution de roses. Pour la 8…

Pause dans le charmant village du Bourget du Lac                     charmant…